NB : Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. Lors de vos discussions avec les producteurs, des éléments spécifiques pouvant compléter cette liste de critères ont pu apparaître... Par ailleurs, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un organisme agricole qui pourra à la fois vous accompagner dans la mise en place de critères pertinents et vous aider dans l’expertise des exploitations agricoles candidates.

  • Le prix, bien sûr !
  • „„La valeur technique : qualité de la prestation (conditionnement, échantillon...)
  • „„Le nombre d’intermédiaires, que vous intitulerez dans votre marché : « performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de l’agriculture » En savoir plus
  • „„Les performances environnementales en termes de pratiques agricoles
    • Pas d’OGM sur l’exploitation (ni dans les champs, ni dans l’alimentation animale)
    • ƒƒPour le pain, les fruits et légumes, les Indices de Fréquence de Traitement (IFT) doivent être fournis et s’avérer inférieurs aux moyennes régionales ou nationales. En savoir plus
    • ƒƒDes fruits et légumes de saison du lieu de consommation : un tableau de saisonnalité est à renseigner par le soumissionnaire.
    • ƒƒLa fraîcheur des légumes : délai entre la cueillette et la livraison. Attention ! Ce critère n’est pas valable pour les fruits et légumes de conservation comme les pommes, poires, pommes de terre, carottes, etc. car ces produits sont cueillis puis stockés en attendant les livraisons qui s’étalent sur l’hiver et le début du printemps.