Transformer son lait à la ferme est une opportunité qui s’offre aux agriculteurs pour moins dépendre des prix des laiteries. La transformation permet de créer de la valeur ajoutée et peut constituer une alternative à l’agrandissement. La production laitière s’inscrit majoritairement en filière longue et creuse l’écart avec les consommateurs. Ils sont pourtant de plus en plus nombreux à vouloir soutenir directement des agriculteurs locaux, garantissant un produit frais, de saison et de qualité. Le rétablissement de ce lien est souvent perçu comme une action citoyenne car il encourage les pratiques respectueuses de l’environnement (moins d’emballage, moins de transport), dynamise l’économie locale par le maintien voire l’augmentation des emplois et renforce le développement de liens sociaux (contacts directs, visite de ferme, relation avec d’autres producteurs).

Nombreux sont les adhérents du Réseau des CIVAM normands qui ont fait le choix de transformer leur lait (Vache, brebis ou chèvres) et le vendre en direct. Aussi, des formations sont régulièrement propsoées pour leur permettre d’affiner leurs techniques fromagères et de rester informés de l’évolution des normes d’hygiène. Une nouvelle session est organisée en décembre dans le Calvados. + d'infos