FORMATION
1ère journée le 10 mai + 1 jour en 2021

 (modulable selon l'origine des stagiaires)

Zone : Mayenne et Orne(variable selon les fermes des stagiaires)

 

OBJECTIFS

  • Maîtriser des pratiques conservation des sols comme leviers innovants et efficaces face aux conditions climatiques séchantes et à l’objectif de stockage de carbone dans les ferme;
  • Construire des stratégies d’adaptation au changement climatique;
  • Mesurer l’impact environnemental, technique et économique de ces nouvelles pratiques;
  • Appréhender le changement climatique dans sa globalité et ses impacts sur son exploitation et à plus grande échelle (régionale, nationale, locale).

 

PROGRAMME

  • 1ère journée : identifier et s’approprier des nouvelles techniques de conservation des sols. Apports théoriques et pratiques via : apports de l’intervenants, analyse de sol, étude de parcelles;
  • 2ème journée : Appréhender le changement climatique et ses impacts à l’échelle de la Normandie. Construire des itinéraires techniques de conservation des sols permettant de s’adapter au réchauffement climatique, étude de parcelles

*Délivrance d'une attestation de formation à la fin du stage.

 

INTERVENANTS

  • Thomas Queniet, agronome et animateur Grandes Cultures et Sol au CIVAM Bio 53 de Mayenne;
  • Philippe Betton, agriculteur expérimenté en conservation des sols bio;
  • Cécile Gaumétou, animatrice agriculture durable au Réseau des CIVAM Normands.

TARIFS

  • Gratuit pour les cotisants VIVEA et porteurs de projets ayant inscrit la formation dans le cadre de leur Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP). Autre situation : nous contacter.

 

RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTIONS
Responsable du stage : Cécile Gaumétou, ou Coline Robert, , tel : 02 31 68 80 58

 

ACCESSIBILITÉ :

  • Vous êtes en situation de handicap ? Contactez notre référente handicap, Julie Chapdelaine ( / 02 31 68 80 58). Elle échangera avec vous sur l'adaptation du programme et/ou pourra vous orienter vers un réseau partenaire. En savoir plus.

 

ministere agriculture alimentationAESN RVBsyndicat eau orne logo

VIVEA


Formez-vous en toute sérénité !

Se former tout au long de sa carrière, c'est essentiel !

Plusieurs allégements de charge ont été prévus pour faciliter la formation des agriculteurs.

SERVICE DE REMPLACEMENT – Se faire remplacer gratuitement !

cereales

Lorsque vous participez à une formation, vous pouvez faire appel au service de remplacement, dans un délai de 3 mois après le jour de la formation.
Une aide du Cas-DAR et la Région Normandie vous permet de réduire le coût de votre remplacement sur l'exploitation :

  • 70 € pour 7 heures de remplacement
  • 35 € pour 3,5 heures de remplacement

Pour en bénéficier, contactez le service de remplacement local dont vous dépendez, qui, dans la mesure du possible, trouvera une personne pour vous remplacer. Une simple attestation sur l’honneur est ensuite à renvoyer au service de remplacement, qui déduira automatiquement les aides du CASDAR et de la Région : il ne vous restera qu’environ 50 € à votre charge, couvert par le crédit d’impôt formation (voir ci-dessous).
Plus les agriculteurs en bénéficieront, plus les services de remplacement pourront embaucher : un doublé gagnant !

CRÉDIT D'IMPÔT

Que vous ayez eu recours ou non au service de remplacement, si vous êtes chef d'exploitation et êtes imposé au bénéfice réel, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt : 10,25 € (=SMIC horaire*) par heure de formation suivie.Soit un crédit d’impôt de 7 h * 10,25 €/h* = 71,75 € / jour de formation, ce qui finit de couvrir les charges liées au service de remplacement…. 
Une attestation de présence vous sera remise à l'issue de la formation. Elle vous servira lors de votre déclaration d'impôt sur les revenus.
Crédit d'impôt plafonné à 40h/an/personne.

Alors n’hésitez plus à vous former et y avoir recours !

* SMIC horaire au 1er janvier 2021